La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Qu’est-ce que c’est? 

Le praticien impose ses mains sur le corps du patient pour lui transmettre de l’énergie et la faire circuler. Les mains n’ont pas besoin d’entrer en contact avec le corps du patient bien que la plus part le fait par confort.  Ce n’est pas l’énergie du praticien qui est utilisé mais plutôt l’énergie universelle qui est canalisé dans ses mains. Il agit en tant que conducteur et le Reiki se dirige de lui-même là où est le besoin.

Les mains sont placées sur des points stratégiques dont les 7 chakras. Une séance dure en moyenne 1h mais peut être plus longue si la patient à un grand besoin à certain endroit.

Objectif 

Excellent pour aider à la fatigue, au stress et à l’angoisse, il aide à revigorer l’esprit mais aussi le corps à se guérir de lui-même. Le Reiki agit également sur les troubles physiques et aide à régénérer les cellules que ce soit pour des douleurs musculaires ou douleurs plus profonde comme les maux de dos et les migraines. Il accélère toute guérison tout en amenant la détente, la paix et la sérénité. Cette énergie renforce également le système immunitaire tout en aidant le corps à éliminer les toxines. Si le patient prend des médicaments, il n’y a aucun danger, au contraire, le Reiki sera complémentaire au traitement de la médecine traditionnelle ou naturelle.

Combien de séance prendre? 
 
Cette thérapie douce permet un apaisement total du corps et de l’esprit, mais même si une seule séance à l’aire de suffire c’est impossible de régler des problèmes qui durent depuis plusieurs année en seulement une heure. Lors d’un moment de crise où un travail intensif est requis, il est suggéré de prendre 4 séances consécutives, 4 jours en ligne de préférence. Pour une transformation plus en douceur, il est conseillé de prendre 4 séance à l’intérieur d’un mois soit une par semaine. Après une transformation, les séances peuvent donc être plus espacées selon les besoins, on parle alors de séance de soutien aux 3 ou 4 semaines. Le patient doit surtout écouter son corps pour savoir s’il a besoin ou non de revenir.